Téléphone : épopée du premier groupe de rock français

Portrait d'artiste

0
359

Téléphone est le premier vrai groupe de rock de l’Histoire du Rock français. Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka sont actuellement en tournée dans toute la France. Les fans, aux anges, attendaient ça depuis 30 ans.

L’occasion pour nous de se pencher sur l’épopée de ce groupe mythique de l’histoire du rock français.

En fait, il faut rétablir la vérité : ce n’est pas tout à fait le groupe Téléphone qui se produit en ce moment en tournée. Il manque Corine Marienneau, la bassiste. Des conflits entre les membres n’ont pas permis la vraie re-formation du groupe mythique au complet. Du coup, les ex-Téléphone, sans Corine, se sont rebaptisés les Insus. Ce sont donc les Insus qui sont en tournée actuellement dans toute la France.

Téléphone, le premier groupe du rock français

Oui, on peut le dire : Téléphone est le premier vrai grand groupe de l’Histoire du Rock français. Avant lui, il y avait eu, au début des années 60, des groupes comme les Chaussettes noires d’Eddy Mitchell ou les Chats sauvages de Dick Rivers. Ces pionniers du rock français ont permis de rendre cette musique populaire. Mais leur existence fût brève. Et leurs chansons étaient essentiellement des reprises de tubes américains (notamment de Gene Vincent, de Chuck Berry ou de Ray Charles, par exemple) adaptées en français. Dans les années 70, il y eut des groupes tels que Ange ou Magma qui produisaient un rock plus rock et moins rock’n’roll. Mais leur popularité restait restreinte à une partie de la jeunesse, leurs maisons de disque n’investissant pas sur leur promotion.

Téléphone est donc considéré comme le premier vrai groupe de rock français parce qu’il fût le premier à chanter en français mais avec un son anglais, tout en ayant sa propre originalité. Et le premier groupe à avoir une telle popularité et une telle longévité (10 ans). A ça, il faut ajouter qu’il fût le premier groupe à faire carrière à l’international, même si cette carrière internationale reste assez modeste.

En 10 ans d’activité Téléphone donne plus de 470 concerts et sort 5 albums studio. Plus de 6 millions de disques vendus. Il se place ainsi à la 2ème place des plus gros vendeurs d’albums dans la catégorie groupes de rock français, derrière Indochine.

Téléphone , le premier album

Pour acheter ce disque, cliquez sur l’image

Téléphone se forme en 1976 autour de Jean-Louis Aubert (chant et guitare), Louis Bertignac (guitare et chant), Corine Marienneau (Basse et chant) et Richard Kolinka (batterie). Le groupe connaît très vite un vif succès, qui ne se démentira pas jusqu’à leur séparation en 1986.

En 1977, Téléphone fait sensation avec deux tubes : Hygiaphone et Métro, c’est trop , que l’on retrouve sur leur 1er album éponyme Téléphone. Le groupe entame alors sa première tournée qui les mènera jusqu’en Angleterre, où ils assurent des premières parties. Il deviennent le phénomène rock du moment, un phénomène rock sans précédent.

Crache ton venin

Puis en 1979 sort un 2ème album, Crache ton venin, enregistré aux studios Red Bus de  Londres en à peine un mois. Cet album consacre leur succès. On y retrouve des titres comme La Bombe humaine, Crache ton venin, Faits divers, J’sais pas quoi faire. Les chansons sont essentiellement écrites par Jean-Louis Aubert et composées par le groupe. Ils y évoquent des thèmes comme la révolte, les conflits familiaux de la jeunesse, ou encore la crainte du nucléaire. La pochette de l’album, crée par Jean-Baptiste Mondino, est restée célèbre. Les 4 membres du groupe y apparaissent debout. Mais quand on enlève le calque supérieur sur lequel sont imprimés les vêtements, en dessous, il sont nus. L’album se vend à 450 000 exemplaires et devient ainsi disque de platine. Il est 2ème des ventes d’album en France.

Pour acheter ce disque, cliquez sur l’image

Téléphone Public , réalisé par Jean-Marie PERIER (1980)

Au printemps 1979, Téléphone part en tournée dans toute la France. Jean-Marie Périer filme le groupe pendant sa tournée et réalise un documentaire intitulé Téléphone public, diffusé au cinéma en Juin 1980. On peut y voir des extraits des concerts de Téléphone au Palais des Sports et à la Fête de l’Huma, entrecoupés d’interviews dans lesquelles ils évoquent leurs débuts et ce que leur succès fulgurant à changé dans leur vie. Certains de leurs proches témoignent. On y apprend que ce ne fût pas facile pour Corine Marienneau d’être la seule fille dans un groupe de rock avec trois garçons. Il lui a fallu avoir beaucoup de caractère pour faire sa place. Les gars ne s’y trompent pas, car c’est à elle qu’ils confient la caisse. On assiste aussi à quelques répétitions. Corine tient beaucoup au groupe. C’est l’aventure humaine qui l’intéresse le plus dans cette expérience. Elle avoue s’être mise à la basse pour pouvoir être dans le groupe : « Si le groupe s’arrête, j’arrête la basse », confie-t-elle.

Les morceaux interprétés au cours de ce documentaire sont :

  • J’sais pas quoi faire
  • Faits divers
  • Crache ton venin
  • Un peu de ton amour
  • La Bombe humaine
  • Flipper
  • Téléphomme
  • Tu vas me manquer

Au cœur de la nuit

Au cœur de la nuit est le 3ème album de Téléphone. Ils l’enregistrent entre le studio Pathé à Boulogne Billancourt et les studios Electric Lady de New York. Il est à nouveau produit par Martin Rushent. Il sort en Octobre 1980. L’album est à nouveau un grand succès, puisque dès le mois de décembre, il est disque d’or.

Un seul single en est extrait Argent trop cher, un des titres emblématiques de Téléphone, dans lequel ils dénoncent l’argent-roi.

A l’occasion de cet album, Téléphone part en tournée à travers toute la France mais aussi en Italie, en Allemagne et en Angleterre aux côtés d’Iggy Pop. Le 10 juin 1981, ils se produisent lors du concert célébrant l’élection à la Présidence de la République de François Mitterrand, premier président de gauche de la Vème République.

Pour acheter ce disque, cliquez sur l’image

Dure limite

Pour acheter ce disque, cliquez sur l’image

En mars 1982, Téléphone enregistre son 4ème album Dure limite au Canada. Après trois albums sous le label Pathé-Marconi (EMI), Téléphone change de maison de disque et signe chez Virgin. Richard Branson veut faire d’eux un groupe international. Cette fois-ci, l’album est produit par Bob Ezrin, qui a travaillé avec Lou Reed, les Pink Floyd ou Peter Gabriel.

Mais les cessions d’enregistrement ne se passent pas bien. Des tensions apparaissent entre les membres du groupe, ainsi qu’avec Bob Ezrin.

Dure limite sort en Juin 1982 et c’est le plus gros succès du groupe. Il se vend à 700 000 exemplaires et se classe 1er au Top des ventes d’albums en France pendant 7 semaines. Il devient disque de Platine. On y retrouve deux titres phares de Téléphone : Ça (c’est vraiment toi) et Cendrillon, mais aussi Dure limite, Le Chat (écrite, composée et chantée par Corine Marienneau), ou Ex-Robin des bois.  En 2010, Rolling Stone magazine classe Dure Limite  3e meilleur album de rock français.

Le 14 Juin, Téléphone réalise un rêve : ils font la première partie des Rolling Stones à l’hippodrome d’Auteuil. Malheureusement, des problèmes techniques gâchent un peu la fête.

En octobre 1982, il entament une tournée. Mais Bertignac se casse la clavicule et la tournée doit être décalée. Puis en 1983, ils font une tournée internationale qui les emmène en Allemagne, Italie, Belgique, Pays-Bas, Portugal, Grèce et Etats-Unis.

Un autre monde

En 1984 sort Un autre monde, le dernier album de Téléphone. Les membres du groupe sont fatigués et l’ambiance entre eux n’est plus la même. L’album est enregistré en 4 semaines dans les studios de Glyn Johns, dans la campagne anglaise du Sussex, des studios où des grands noms du rock anglais ont enregistré, tels les Rolling Stones ou les Who. Pourtant, le groupe avait tout d’abord choisi de travailer avec Steve Lillywhite, le producteur de U2. Mais celui-ci, après quelques répétitions, a senti que le groupe allait se séparer et a finalement refusé de produire le disque.

L’album est plus mélancolique et moins rock, avec l’introduction de synthétiseurs. Il se classe à la deuxième place du classement des ventes d’albums en France. L’album est disque de platine et atteindra les 800 000 ventes. Le principal succès de l’album est Un autre monde, titre de l’album, classé 32 semaines au Top 50. Le clip de cette chanson est réalisé par Jean-Baptiste Mondino. On notera aussi la présence sur cet album du titre New York avec toi.

En mai 1984, Téléphone commence sa dernière tournée internationale: Japon, Belgique, Pays-Bas, Angleterre, Danemark et bien sûr la France, avec entre autre le Zénith de Paris 5 soirs de suite du 9 au 14 Octobre qui donnera ensuite un album live.

Pour acheter ce disque, cliquez sur l’image

Téléphone : c’est la fin

En 1986, le groupe se retrouve en studio pour débuter un nouvel album. Mais les tensions sont telles qu’ils n’arriveront à faire qu’un seul titre Le jour s’est levé. Ce single sort pour faire patienter les fans. Mais il sera en fait le dernier tube de Téléphone. Le titre se classera n°4 du Top 50, où il restera classé 22 semaines.

Depuis quelques temps déjà, les quatre acolytes s’éloignent peu à peu les uns des autres. Des rivalités de gros sous et d’ego sont nées: Aubert tire trop la couverture à lui. Ce dernier titre représente un changement artistique, la direction vers laquelle Aubert veut aller. Une musique mélancolique, une voix au piano. Ce n’est plus un groupe de rock. Ce n’est pas la direction artistique que veulent prendre Corine et Bertignac. De plus, chacun commence à avoir ses propres projets.

Leur manager annonce d’abord une année sabbatique. Puis le 21 avril 1986, Téléphone annonce sa séparation, dix ans après la formation du groupe.

L’album live du Zénith de Paris d’Octobre 1984 sort quelques mois plus tard.

On compte en tout 59 chansons officielles de Téléphone, sorties sur disque

Pour acheter ce disque, cliquez sur l’image

La reformation impossible

Dés 1985 chacun des membres de Téléphone commence à avoir des projets personnels. Jean-Louis Aubert a des envies de carrière solo. Corine Marienneau voudrait prendre une année sabbatique. Bertignac et elle participent à la bande originale du film Subway de Luc Besson. Puis Corine joue dans le film Moi vouloir toi avec Gérard Lanvin. L’ambiance tourne au vinaigre. C’est la fin. Le groupe se sépare. Chacun part vers son propre destin.

Jean-Louis Aubert

Après la période Téléphone, Jean-Louis Aubert crée le groupe Aubert’n’Ko avec Richard Kolinka. Puis en 1989, il démarre sa carrière solo. Il a actuellement 7 albums à son actif, sans compter l’album fait avec Kolinka. En sont tirés de nombreux tubes comme Juste une illusion, Voilà c’est fini, Temps à nouveau, Toi que l’on Homme pas, Alter ego et bien d’autres. Une carrière solo bien réussie donc.

Louis Bertignac

En 1987, Louis Bertignac monte un groupe Louis Bertignac et les visiteurs dans lequel Corine Marienneau joue. Quand Corine quitte le groupe en en 1992, le groupe se sépare. Bertignac fait alors carrière seul. Il produit l’album de Corine Marienneau en 2002 et Corine viendra le soutenir sur scène ou dans la salle à de très nombreuses reprises tout au long de son parcours. On note aussi sa collaboration avec Carla Bruni. Puis il participe au jury de The Voice et The Voice Kids en France.

Corine Marienneau

Après avoir joué dans le groupe de Louis Bertignac Les Visiteurs de 1987 à 1992, Corine Marienneau  sort, en 2002, un album solo « Corine », de chansons co-signées Louis Bertignac. Mais l’album a peu de succès. Il faut dire que sa maison de disque ne la soutient pas beaucoup, préférant miser sur Jean-Louis Aubert. Elle participe à différents projets épisodiques dans la musique. En 2006, elle écrit un livre autobiographique Le Fil du temps où elle évoque bien sûr l’épopée de Téléphone. Un 2ème tome devait paraître, mais son éditeur coupe court. Elle joue dans plusieurs films Moi vouloir toi de Patrick Dewolf en 1985, puis Angèle et Tony d’Alex Delaporte en 2011, et Monsieur Papa de Kad Merad. Mais sa carrière d’actrice ne décolle pas. Pas facile de se faire une place quand on est une femme, face à des Aubert et des Bertignac à l’ego un peu surdimensionné. A plusieurs reprises, Corine s’investit énormément dans l’élaboration des compilations qui sortent pour les anniversaires du groupe Téléphone afin de proposer des versions de qualité ou des inédits.

Richard Kolinka

Richard Kolinka poursuit sa carrière de batteur aux côtés de Jean-Louis Aubert, puis de Raphaël et de Cali. Il fait également partie du groupe Le Cercle.

Par la suite, les membres du groupe se retrouvent parfois pour un concert, comme au Bataclan en 1995 lors d’un concert de Bertignac. Mais les tensions entre Corine Marienneau et Jean-Louis Aubert sont très fortes. Les 3 garçons se produisent sur scène à plusieurs reprises. Des rumeurs de reformation circulent. Des dates sont annoncées, puis démenties. Aubert et Bertignac en parlent publiquement. Ils ont la volonté de le faire. En 2008, Jean-Louis Aubert serait prêt à donner son accord « mais je veux que ça se fasse dans le plaisir », souligne-t-il. Ce qui l’intéresserait, ce serait de faire des nouvelles chansons. En Juillet 2010, Louis Bertignac déclare à Nice-Matin « On en a parlé avec Jean-Louis et on se disait qu’on serait vraiment cons de mourir sans le faire. Une tournée est envisagée d’ici à 2013. Le temps de la mettre au point. » Avec les impératifs des emplois du temps de chacun, ça ne se fera pas en 2013. Ça finira par se faire, fin 2015, mais sans Corine Marienneau. Mais Téléphone sans Corine, c’est pas Téléphone. 

La tournée des Insus

Le vendredi 11 septembre 2015, un concert surprise est donné au Point Éphémère sous le nom  Les Insus ?  (pour « insupportables ») par Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka. Mais sans Corine Marienneau, l’ex-bassiste de Téléphone. Les garçons ne l’ont pas conviée. On pense souvent que c’est elle qui freinait la re-formation de Téléphone. Mais c’est faux. Elle ne demandait que ça. Voir son interview dans On n’est pas couchés.

Après ce concert (quasi) surprise des ex-Téléphone, un autre concert est donné à Lille le 15 Septembre, puis à Lyon le 6 Octobre. Evidemment, le public est là. Evidemment la mayonnaise prend. Alors, ils annoncent une tournée dans toute la France pour l’année 2016. Et enfin, il battent le Dernier Appel pour une tournée des stades et des festivals à l’été 2017, avec un final au Stade de France le 15 Septembre 2017.

Affiche des Insus? au Stade de France
Affiche des Insus? au Stade de France

Discographie : Le coffret de l’intégrale de Téléphone

A l’occasion des 30 ans du groupe, en 2016, Warner a sorti un coffret intégrale des disques de Téléphone, remasterisés. Différentes versions de cette réédition sont proposées : Best Of en 2 ou 3 CD, albums remasterisés, coffrets intégrales en vinyls et CD. Un gros travail de remasterisation a été effectué par Corine Marienneau et le musicien/réalisateur Alex Gopher. Ces coffrets contiennent beaucoup d’inédits, issus de sessions de travail, démos, instrumentaux. Un régal pour les fans, ou devrais-je dire, pour les Téléfans.

Pour acheter un des coffrets  Au coeur de Téléphone chez Amazon

cliquez sur les images

Au coeur de Téléphone – Coffret intégrale (10 CD)
Coffret Au coeur de Téléphone – intégrale (11 albums Vinyles)
Coffret Au cœur de Téléphone – Best of (3 CD)

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here