La Culture hip-hop à l’honneur

0
446

Exposition : Hip-Hop, du Bronx aux rues arabes, la culture hip-hop à l’honneur

L’exposition Hip-Hop, du Bronx aux rues arabes est consacrée au mouvement Hip-Hop, une culture à part entière, aux multiples facettes. 

La culture hip-hop est à l’honneur à l’Institut du Monde Arabe grâce à l’exposition Hip-Hop, du Bronx aux rues arabes, jusqu’au 26 Juillet.

Une exposition qui parcourt l’histoire de cette culture, née dans les années 1970 au Etats-Unis, qui est ensuite arrivée en France dans les années 1980, jusqu’à son rôle dans les mouvements de révolte des Printemps arabes.

Akhenaton, leader du groupe de rap français IAM, est le directeur artistique de cette exposition, qu’il a voulu comme une « transmission ».

Le Hip-Hop, une culture à part entière

Genre subversif, moyen d’expression artistique, sociale et politique pour la jeunesse, le Hip-Hop naît dans les années 70 à New York, dans le Bronx, et de là, se répand très vite dans les quartiers défavorisés des Etats-Unis, puis en 40 ans d’existence, partout dans le monde.

Le Hip-Hop est un mouvement culturel riche qui se compose de plusieurs moyens d’expression. Le plus connu est la musique rap, qui représente un tournant majeur dans l’histoire de la musique. Mais il y a aussi le DJing, le beatboxing, la danse, les graffitis, les tags, la mode, la photo, le cinéma et l’écriture.

Voir la visite guidée de l’exposition par Akhenaton qui explique la grande richesse de cette culture.

L’exposition Hip-Hop, du Bronx aux rues arabes à l’IMA

L’exposition se tient à l’Institut du Monde arabe jusqu’au 26 Juillet 2015.

Sont exposées une centaine d’œuvres historiques d’artistes américains, français et arabes, ainsi que des documents d’archives, dans une scénographie unique, sur plus de 1000 m2.

Akhenaton, leader du groupe de rap français IAM, est le directeur artistique de l’exposition.

L’exposition retrace l’histoire du Hip-Hop, aux Etats-Unis, puis en France, deuxième nation de la culture hip-hop. Elle présente des œuvres de toutes les composantes artistiques de ce mouvement culturel: la musique, l’écriture, les graffitis, les tags, la danse, la mode, mais aussi la photo et le cinéma. Un hommage y est rendu aux grands noms du rap:  Grandmaster Flash, Kurtis Blow, De La Soul, Run-DMC, Public Enemy et les Français Assassin, NTM, IAM…

Les techniques des DJing, autrement dit, des DJs, sont expliquées: le passe-passe, pour faire durer une partie du disque très appréciée du public. Puis les doigts dérapent et donnent naissance au scratch… Les MC (maître de cérémonie) créent de nouveaux rythmes: le rap est né.

La dernière partie de l’exposition montre comment la culture Hip-Hop a finalement gagné les pays arabes comme vecteur de liberté, voire de contestation, comme en témoigne son rôle dans les révoltes du Printemps arabe.

Pour en savoir plus :

 

Laisser un commentaire